Enceinte? Vous avez besoin d'aide? : conseil, test de grossesse, pilule du lendemain, avortement, IVG, adoption.
France

Un nouveau regard sur l’adoption

Nous avons tous un avis sur le sujet, souvent sans y avoir vraiment réfléchi. Aujourd’hui, nous vous proposons de vous poser quelques minutes pour considérer l’adoption sous un angle différent!

Voici quelques idées reçues:

«Je ne pourrais jamais aller jusqu’à 9 mois de grossesse et ensuite donner mon bébé!»

Renoncer à son bébé pour le confier à l’adoption n’est pas quelque chose de facile. Pourtant, il faut savoir qu’il s’agit d’un choix qui peut être bénéfique pour la mère comme pour l’enfant. Il est important de considérer ce choix à long terme. Confier son enfant à l’adoption est une décision qui doit être mûrement réfléchie car elle implique plusieurs paramètres. Nous vous conseillons d’en parler avec des personnes de confiance pour vous permettre d’y voir plus clair.

«Les gens vont penser que je suis une personne sans cœur et égoïste si j’avoue ne pas être en mesure de m’occuper de mon propre enfant!»

Certaines personnes vont certainement le faire, mais cela signifie aussi que vous vous sentez concernée par l’avenir de votre enfant, que vous y avez réfléchi et que vous réalisez qu’éduquer un enfant peut être une tâche difficile, même avec l’aide de votre famille ou de vos amis. Être réaliste n’est pas un mal en soi. Ce n’est pas égoïste de choisir ce que vous croyez être le mieux pour vous et votre bébé.

«Et moi alors! Est-ce que je ne vais pas penser à mon enfant sans arrêt?»

Sans aucun doute. Vous allez penser à votre enfant et vous en sentirez la perte, en particulier le jour de son anniversaire. Sachez que les femmes qui ont eu une IVG ont également ce sentiment de perte: elles se demandent souvent si elles ont pris la bonne décision. Par contre, lorsque vous penserez à votre enfant vous pouvez y pensez comme quelqu’un d’épanoui et en sécurité, dans une famille que vous avez rendue heureuse. Selon la situation, il vous sera possible de recevoir des nouvelles de lui de temps en temps.

«Comment expliquer à ma famille et à mes amis qui savent que je suis enceinte, que la semaine d’après je ne le suis plus, sans bébé?»

Vous vous sentirez peut-être gênée les premiers temps, dans une situation inconfortable mais vous pouvez aussi expliquer à vos proches que le choix de l’adoption, même si c’était une décision difficile à prendre, a été motivée par l’amour que vous avez pour votre enfant, que vous vouliez le meilleur pour lui et que la décision que vous avez prise considère la mère que vous êtes comme votre bébé.

«Mon enfant ne va-t-il pas se sentir rejeté par moi?»

Votre enfant saura que vous avez pris une décision difficile, mais positive: une décision motivée par l’amour, que vous souhaitiez le meilleur pour lui, en lui permettant de grandir dans une famille aimante, en sécurité.

«Les enfants adoptés ne sont-ils pas tous concernés par une problématique identitaire?»

Si les enfants adoptés savent comment et pourquoi ils ont été adoptés, et qu’ils savent que la décision a été basée sur l’amour, c’est un sacré réconfort pour eux! Il est vrai que les enfants adoptés se sentent en général particuliers, mais des études démontrent que la plupart des adultes et des enfants adoptés considèrent que le fait d’être adopté «n’est pas grave» – d’autres choses sont beaucoup plus importantes pour eux.

«Est-ce que les parents adoptifs vont aimer mon enfant autant que je l’aurais fait?»

Oui. Dans une famille, l’adoption est très souvent un critère de stabilité et d’amour. Les liens tissés entre l’enfant et les parents adoptifs sont aussi forts que ceux d’une famille de sang. De plus, il faut savoir que les parents adoptifs sont très soigneusement sélectionnés.

«Est-ce que je vais avoir des informations sur les parents adoptifs de mon bébé?»

Oui. Vous pouvez demander à être impliquée dans le choix du type de famille adoptive que vous voulez pour votre bébé. Beaucoup de gens cherchent à adopter, il est donc possible de participer au choix de la famille qui vous convient. Vous avez aussi la possibilité de laisser à votre enfant certaines choses vous concernant, comme une lettre, des habits, un foulard…ces objets seront très bénéfiques et participeront à sa construction identitaire.

«Puis-je avoir des nouvelles de mon enfant après son adoption?»

Oui. L’agence d’adoption, à voir avec l’assistante sociale, peut prendre contact avec la famille adoptive et vous fournir des informations sur votre enfant.

«Est-ce que je peux changer d’avis après la naissance de mon bébé?»

Oui, vous avez la possibilité de changer d’avis jusqu’à deux mois après la naissance de votre bébé.

«C’est difficile de prendre une telle décision, est-ce qu’il n’est pas plus simple de faire une IVG?»

A court terme, cela semble être la solution la plus envisageable, mais à long terme vous risquez d’être confrontée à d’importants problèmes émotionnels dont la dépression. Si vous choisissez l’adoption, vous aurez certainement des moments de tristesse, mais vous aurez permis à votre enfant de vivre dans un foyer aimant. Lorsque l’on est confrontée à une grossesse non planifiée, il est certain que le choix n’est pas facile à faire, c’est pourquoi il est important de bien y réfléchir et de prendre son temps.

Si vous envisagez l’adoption: les démarches.

Vous aurez besoin de parler à votre médecin ou à votre assistante sociale régionale ou à une association qui vous informera. Ils seront en mesure de répondre, en toute confiance, à toutes les questions que vous vous poserez. Ils vous donneront les informations dont vous aurez besoin pour prendre une décision éclairée, en toute connaissance de cause. Parler avec eux ne vous engage à rien. Il s’agit de votre décision. Si vous choisissez l’adoption, ils travailleront avec vous afin de vous assurer que les nouveaux parents du bébé seront les bonnes personnes et ils s’occuperont des démarches légales à entreprendre. Avant tout, ils feront de leur mieux pour répondre à vos besoins.

Si vous avez encore des questions contactez-nous.

Témoignage d’une mère qui a donné son bébé à l’adoption …

Quand je me suis retrouvée seule et enceinte, j’ai choisi l’adoption. Sachant que l’adoption était la meilleure solution pour mon enfant, cela à quand même été une des années les plus difficiles de ma vie. Après réflexion, j’ai réalisé que ce choix pouvait apporter de l’amour, une maison et une famille à mon fils. Tout ce que je pouvais offrir était mon amour. Je n’ai jamais regretté d’avoir pris cette décision …

Témoignage d’une femme qui a été adoptée …

Je ne peux vraiment pas me rappeler à quel moment j’ai été adoptée. Mes parents ont fait en sorte que je l’apprenne en douceur et que je sache que c’était motivé par l’amour. Ils ne m’ont jamais traitée autrement que comme leur fille. J’ai toujours senti que j’étais une personne très spéciale par le fait que mes parents aient choisi de m’avoir. Lorsque j’étais enfant et que j’avais des questions sur l’adoption, mes parents répondaient toujours du mieux qu’ils pouvaient.

Témoignage d’une mère qui a adopté un enfant …

Pendant très longtemps, nous étions très tristes de ne pas pouvoir avoir de bébé. Mais notre joie a été si grande lorsque notre fils est arrivé, c’était le plus beau jour de notre vie. Chaque jour, je suis reconnaissante envers ces parents qui m’ont donné le privilège d’être mère.

Ecrit par

L'auteur n'a ajouté aucune information concernant son profil.
Articles similaires
© Copyright - S2V