Enceinte? Vous avez besoin d'aide? : conseil, test de grossesse, pilule du lendemain, avortement, IVG, adoption.
France

La crise dans le couple

La vie de couple est un processus par lequel l’amour, vécu dans une relation de respect et de tendresse, se transforme au fur et à mesure des années et nous transforme en même temps. Des facteurs, tant individuels que communs, influencent la relation du couple. Les individus passent par des changements au travers des différents cycles de la vie (parentalité, changements professionnels, vieillissement etc.).

Ces changements influent sur notre propre façon de nous percevoir et de percevoir l’autre, l’amour ressenti peut s’en trouver modifié, transformé sans signifier pour autant qu’il n’est plus.

En tant que processus, la vie de couple induit nécessairement des étapes de construction, de crise, de maturation, de modification pour aller vers une évolution.

La crise n’est pas toujours à considérer comme négative, celle-ci est à la base un élément positif pour signifier la nécessité de rétablir un équilibre. C’est lorsque celle-ci est mal identifiée et mal gérée qu’elle produit des effets négatifs sur la vie du couple. La crise fait partie intégrante du processus de maturation.

La crise nécessaire

Selon Serge Hefez, psychiatre et thérapeute conjugal-familial : « Un couple n’existe pas une fois pour toute, avec une configuration donnée et immuable. La vie d’un couple n’est pas un état figé dans lequel chacun resterait immobile à une place, en occupant une fonction particulière. Au contraire, la relation de couple est un processus vivant et continu de développement, qui par nature évolue par crises successives. Ces crises sont absolument normales et c’est le fait de les surmonter qui maintient la relation vivante. »

La crise conjugale a une spécificité par rapport aux autres crises : elle est l’expression de conflits ouverts, sévères et manifestes qui mettent en jeu la différence entre les genres masculin/féminin.

Le couple est dans une perpétuelle quête d’égalité et de complémentarité. L’égalité appelle bien souvent la symétrie. Et le danger toujours possible d’une relation symétrique se définit par la rivalité. Cette égalité ne se mesure pas tant dans le partage des tâches que dans des questionnements plus déchirants comme :

  • Qui investit le plus le couple?
  • Qui est un meilleur parent?
  • Qui sollicite le plus la sexualité?
  • Qui, au fond, aime le plus ou le mieux?…

Les couples oscillent en permanence entre symétrie et complémentarité ce qui permet de tester le rôle et la fonction que chacun occupe au sein du couple. Cette relation est en recherche de ses propres règles. La vitalité du couple se mesure à la souplesse du passage d’une position à une autre, à pouvoir sortir de l’affrontement pour accepter une négociation. Tout est une question d’équilibre car c’est toujours le cantonnement rigide dans une de ces deux attitudes qui abîme la relation. »

Comment surmonter la crise?

Le pardon et la réconciliation sont les clés fondamentales pour dépasser une crise et en ressortir plus fort. Rester dans la rancune, l’amertume et les reproches ne fait qu’entretenir une atmosphère négative qui conduit le couple sur la voie de l’autodestruction. Il est important de ne pas rester campé sur ses positions et accepter d’entendre le point de vue de l’autre. Il faut pouvoir sortir de l’affrontement pour accepter une négociation!

Cela demande à chacun de s’exprimer, de communiquer et de partager avec l’autre sur ses propres frustrations ou déceptions.

La règle d’or consiste à se parler sans s’accuser, discuter dans un réel échange en apprenant à écouter l’autre!

Pour cela, il est nécessaire de sortir de l’escalade des reproches et accusations qui ne fait que reporter la faute sur l’autre sans considérer la part de responsabilité qui revient à chacun. Il est plus approprié de dire « je ressens cela quand… » qui exprime votre ressenti plutôt que « tu ne fais jamais… » qui accuse et pointe le manquement de l’autre. Cela semble peu de choses mais influe considérablement sur la qualité de la communication…et donc de la relation.

Pour que chacun puisse apprendre à s’exprimer, comme à écouter l’autre, il est parfois utile et salvateur de faire appel à un médiateur ou à un conseiller conjugal.

Ecrit par

L'auteur n'a ajouté aucune information concernant son profil.
Articles similaires
© Copyright - S2V