Enceinte? Vous avez besoin d'aide? : conseil, test de grossesse, pilule du lendemain, avortement, IVG, adoption.
France

Je souhaite une IVG (1/2)

– Consultations préalables
– Comment se pratique une IVG?
– Quels sont les risques pour la santé?
– Comment vais-je me sentir après une IVG?
– A quoi dois-je penser alors que je prends ma décision?
– Quels sont mes autres choix?
– Comment trouver de l’aide?

L’interruption volontaire de grossesse (IVG), qui se définit comme «l’expulsion prématurée, volontairement provoquée, de l’embryon ou du foetus », est un acte chirurgical répondant à des règles inscrites dans le Code de la santé publique.

En France, l’IVG est légal depuis la loi Veil de 1975 et peut se pratiquer jusqu’à 12 semaines de grossesse (ou plus tard si des anomalies sont diagnostiquées : IMG). Les IVG se passent en cliniques privées ou dans des hôpitaux publics. A peu près 210 000 IVG sont pratiquées chaque année en France.

La pratique de l’IVG est réglementée et plusieurs étapes doivent être respectées, avant et après l’intervention.

Consultations préalables

Première consultation médicale:

Outre l’examen clinique, le médecin doit vous informer des méthodes médicales et chirurgicales et vous présenter les risques et les effets secondaires potentiels. Il doit également vous remettre un dossier-guide.

Le médecin peut également proposer un dépistage de maladies sexuellement transmissibles (MST) et prescrire un futur mode de contraception.

Dans tous les cas, il est conseillé de prendre rendez-vous le plus tôt possible, compte tenu des délais d’attente.

A savoir: un médecin n’est pas tenu de prendre en charge lui-même la demande d’IVG. Il doit dans ce cas vous en informer immédiatement et vous orienter vers des confrères susceptibles de réaliser l’intervention, que ce soit en établissement ou en médecine de ville.

Entretien psycho-social:

Mené par une personne qualifiée, il permet d’apporter une assistance et des conseils appropriés à votre situation. Cet entretien doit vous être systématiquement proposé même si celui-ci est facultatif pour les femmes majeures. En revanche, il est obligatoire pour les jeunes filles de moins de 18 ans, et fait alors l’objet de la remise d’une attestation d’entretien, indispensable pour procéder à l’IVG.

Les hôpitaux publics, les centres d’IVG sont tenus d’accueillir en leur sein des permanences destinées à ce type d’entretien, afin de permettre à la femme enceinte d’accomplir l’ensemble des démarches, consultations et intervention.

A savoir: Cet entretien a lieu en principe dans le courant de la semaine suivant la 1ère consultation médicale. Quelle que soit la situation, il doit intervenir au moins 48 heures avant l’IVG.

Deuxième consultation médicale:

Elle a lieu 7 jours minimum après la première consultation médicale. Il s’agit d’un délai de réflexion obligatoire nécessaire avant la prise de décision. En aucun cas, ce délai de réflexion de 7 jours ne doit être réduit excepté si le seuil des 12 semaines de grossesse risque d’être dépassé (délai réduit à 2 jours).

Il est important de prendre ce temps de réflexion afin de ne pas agir dans la précipitation et vous permettre ainsi de recueillir toutes les informations dont vous avez besoin pour prendre une décision mûrement réfléchie et en toutes connaissances de cause.

Lors de cette 2ème consultation médicale, vous devez remettre au médecin la confirmation écrite de votre demande d’IVG. La jeune femme mineure doit en outre présenter l’attestation d’entretien psycho-social.

Si le médecin est habilité à pratiquer l’IVG, il peut dès lors la réaliser. Mais si vous souhaitez la faire pratiquer par un autre médecin, il doit alors vous délivrer un certificat attestant que vous vous êtes conformée aux consultations préalables.

IMPORTANT: A tout moment, vous pouvez décider d’arrêter votre demande d’IVG et ce même le jour J. Ces consultations préalables sont là pour vous encadrer dans une démarche d’IVG et ne représentent en aucun cas un engagement irréversible même si vous avez confirmé votre demande par écrit. Il vous est toujours possible jusqu’au dernier moment de revenir sur votre décision d’IVG.

Comment se pratique une IVG?

Il y a plusieurs façons de procéder à une IVG selon le terme de la grossesse.

IVG médicamenteuse:

Elle est réservée aux femmes dont la grossesse est inférieure à 7 semaines (soit 9 semaines après le 1er jour des dernières règles). Elle se pratique en consultation externe d’un établissement hospitalier (obligatoire quand la grossesse est entre 5 et 7 semaines) ou en médecine de ville (si la grossesse est inférieure à 5 semaines). Cette méthode consiste en la prise de 2 médicaments à 48 heures d’intervalle: la mifépristone (Mifégyne®, RU 486®) et le misoprostol (Gymiso®, Cytotec®).

L’IVG médicamenteuse se déroule donc en 3 consultations (en plus des consultations préalables):

  • une première consultation où il vous sera donné les comprimés de Mifépristone qui rendront votre milieu utérin inadéquat pour l’embryon en développement. La mifépristone interrompt la grossesse. Elle doit être prise devant le médecin (arrêté du décret de 2002). Ce n’est pas un geste anodin : c’est le début de l’IVG. En cas de vomissements dans les 2 heures suivant la prise de ce médicament, il faut contacter le médecin.
  • une deuxième consultation aura lieu 36 à 48 heures plus tard soit en établissement hospitalier, soit chez le médecin de ville. Lors de cette seconde consultation, le médecin vous donnera un autre type de médicament: le misoprostol soit par comprimés, soit par ovules à mettre dans le vagin. Le misoprostol va déclencher l’expulsion de l’embryon. Vous resterez alors sous surveillance médicale durant quelques heures (si vous êtes entre 5 et 7 semaines) ou bien le médecin vous renverra à la maison (si inférieur à 5 semaines). Pendant les heures qui suivront, il surviendra des saignements, des contractions utérines, qui peuvent être douloureuses, et l’expulsion de l’embryon.

Les saignements qui suivent l’intervention vont durer en général 14 jours. Mais cela ne prouve pas que la grossesse soit bien interrompue. Vous devez prendre rendez-vous pour une troisième consultation 10 jours après.

  • la consultation de contrôle: Elle doit avoir lieu chez le médecin qui vous a prescrit les comprimés. Elle est obligatoire 15 à 20 jours plus tard : en effet, cette méthode d’IVG est efficace dans 98 % des cas. Mais, dans 2% des cas, la grossesse peut continuer. Il est impératif de vous revoir pour s’assurer de l’absence de complications.

Récapitulatif des consultations:

  • 1ère consultation pré-IVG: elle donne lieu au délai de réflexion de 7 jours.
  • entretien psycho-social durant le délai de réflexion.
  • 2ème consultation pré-IVG: le médecin reçoit la confirmation de la patiente.
  • consultation IVG médicamenteuse n°1: administration de la Mifégyne®
  • consultation IVG médicamenteuse n°2 ( après 48h): administration du Gymiso®
  • consultation post-IVG: visite de contrôle.

IVG chirurgicale par aspiration:

Elle est exclusivement pratiquée en établissement de santé et nécessite dans la plupart des cas, une hospitalisation inférieure ou égale à 12 heures. Elle peut se faire soit sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale.

L’intervention se fait au moyen d’une canule introduite dans le col de l’utérus qui a été préalablement dilaté. Cette canule est reliée à un système qui aspire le foetus en développement et la muqueuse utérine interne. La paroi de l’utérus est ensuite contrôlée avec une curette afin d’évacuer d’éventuels résidus tissulaires. Des saignements surviennent à peu près pendant 14 jours après l’intervention.

Retrouvez la 2ème partie de l’article en cliquant ici

Ecrit par

L'auteur n'a ajouté aucune information concernant son profil.
Articles similaires
© Copyright - S2V