Enceinte? Vous avez besoin d'aide? : conseil, test de grossesse, pilule du lendemain, avortement, IVG, adoption.
France

5. L’ACP en pratique

Il existe plusieurs facteurs, internes et externes, qui façonnent, motivent et contrôlent le comportement du nouveau-né. Cependant aucun n’est plus important que l’influence des parents et spécialement lorsqu’il s’agit des habitudes de sommeil nocturne. Tout bébé normal et en bonne santé naît avec la capacité de faire ses nuits de 7h à 8h entre sa 5ème et sa 8ème semaine. Votre méthode d’allaitement le déterminera certainement.

Les habitudes de tétées sont étroitement reliées aux habitudes de sommeil, et lorsque l’une est stabilisée, l’autre peut l’être aussi. C’est pourquoi la méthode d’allaitement choisie par les parents influencera soit positivement ou soit négativement le fonctionnement primaire du cerveau, là où s’effectue la stabilisation du cycle.

On peut dire que chaque philosophie d’allaitement représente un style différent d’éducation: l’une est centrée uniquement sur l’enfant alors que l’autre est conduite par les parents. Les différentes philosophies d’allaitement produisent des résultats différents.

Les personnes qui conseillent l’AD disent souvent ceci : « Il faut laisser l’enfant établir sa propre routine. La tâche des parents est de répondre aux besoins du bébé. Après tout, un bébé sait quand il a faim et quand il a sommeil. »

Alors, il est vrai que les bébés savent quand ils ont faim mais ils ont du mal à régulariser leurs habitudes de faim. Il est vrai également que les bébés savent quand ils ont sommeil mais ils ont du mal à établir par eux-mêmes des cycles de sommeil-éveil stables. La direction des parents les aidera dans le processus de régularisation.

Les bébés nourris à la demande ne passent que rarement leur nuit après 2 mois, ils ont du mal à s’endormir, à moins d’être bercés ou dorlotés, ils tètent toutes les 1h, 2h ou 3h. Ils ont tendance à être moins énergiques, d’avoir plus souvent des coliques ou des symptômes semblables. Dans certains cas, la prise de poids est moins rapide et on observe aussi une difficulté à accepter les contraintes, ils ont tendance à être plus exigeants vers l’âge de 15 mois.

L’ACP fournit une direction grâce à l’établissement d’une structure rythmique adaptée à la stabilisation du métabolisme: le nouveau-né a besoin d’une structure extérieure jusqu’à ce que son système nerveux soit plus développé. Cette structure permettra à votre enfant de régler son activité réflexe, ses habitudes de faim, son cycle de sommeil-éveil, comme de nombreux autres aspects. Il s’agit de la routine que vous allez lui donner et qui répondra parfaitement à ses besoins. Elle sera rythmée comme suit :

ROUTINE :   TETEE – EVEIL – SIESTE… ..et ainsi de suite.

La journée de votre bébé sera rythmée par ces trois temps. Rappelez-vous que sa routine est une stratégie de 24 heures conçue pour rencontrer ses besoins ainsi que ceux de toute la famille.

Les moments d’éveil seront propices à la découverte de votre enfant. Vous pouvez le mettre dans un baby relax ou sur un tapis de jeux près de vous, lorsque vous lisez, cuisinez, écrivez, travaillez à l’ordinateur etc…Vous pouvez aussi aller vous promener avec lui, voir des amis, faire les courses pendant ces temps d’éveils.

Vous n’avez pas besoin d’avoir votre bébé toujours dans vos bras, même s’il est important de le prendre contre soi quand c’est un moment approprié. Il doit aussi apprendre à se sentir en sécurité dans son lit, dans son baby relax, sur son tapis de jeux près de vous quand il est éveillé sans être toujours contre vous.

Les moments de tétée sont les moments de contacts physiques par excellence ! Votre enfant a besoin de ces contacts. Que ce soit la tétée, les câlins, les bisous, c’est le moment idéal pour ça.

En général, vous changerez les couches de votre bébé après la tétée. Si votre enfant s’endort, ce qui arrive souvent au début, vous pouvez le changer quand vous passez d’un sein à l’autre pour qu’il  se réveille un peu.

Je vous encourage tout particulièrement à parler à votre bébé. Il comprend ce que vous lui dites et il appréciera beaucoup de communiquer avec vous ou votre mari, à sa manière bien sûr. Par exemple, le mari peut s’occuper de changer les couches de bébé et ainsi faire sa connaissance et s’habituer à sa présence. Ils pourront ainsi s’apprivoiser dès le début. Changer le bébé, lui donner le bain, l’habiller, sont des activités qui font partie des contacts physiques. Elles sont importantes et peuvent être accomplies par le père, sous le regard des autres enfants présents, par exemple.

Les temps de sieste sont très importants, ils permettent à l’enfant ainsi qu’à la mère de se reposer. Ils sont aussi favorables à la croissance de l’enfant. Il est important d’habituer son enfant à ces temps de sieste car il comprendra vite le rituel et s’endormira de plus en plus facilement.

Au début de sa vie, le bébé dort beaucoup, les temps d’éveils seront très courts, voire absents, surtout si votre bébé a fait une jaunisse à la naissance. Ne vous inquiétez pas, c’est passager! Vous verrez que naturellement le temps d’éveil va s’allonger. Ce qui est important à respecter, c’est la routine du bébé. Pour la sieste, il est recommandé d’habituer l’enfant à dormir dans son lit, mais si vous êtes en déplacement, il peut dormir dans un couffin.

Il est vrai que d’avoir un petit bébé, c’est pratique parce qu’on peut le transporter partout. Cependant, veiller à ne pas en abuser : votre bébé a besoin de repères, alors tenez en compte ! Profitez de bouger pendant le temps d’éveil pour que bébé puisse dormir le plus souvent dans son lit ou dans un endroit qu’il connaît.

Personnellement, je conseillerais de ne pas faire participer votre nouveau-né à des bains de foule trop tôt. Je dirais que, pendant le premier mois, il est bon de rester un peu à la maison, de profiter de se reposer et de faire venir les visites chez soi à des heures choisies. Attention à l’improviste ! Je sais que l’on a souvent hâte de montrer notre petite merveille à tout le monde mais vous devez veiller à ne pas l’exposer trop tôt à tous les microbes ambiants. Veillez aussi à ce que votre bébé ne passe pas dans les bras de tout le monde. Petit conseil pratique : n’invitez pas trop tôt les visiteurs à venir à la maternité, sauf les intimes bien sûr ! Et pour les mères qui le sont déjà, il est sain qu’elles se reposent un maximum pendant cette période, à la maternité, avant de retrouver toute la famille : le papa et surtout les plus grands enfants.

La première année de votre bébé se compose de 4 étapes fondamentales  :

  1. La stabilisation                                                                                                       
  2. Allonger la nuit                  
  3. Allonger le jour
  4. Allonger la routine

La stabilisation est la période qui s’étend de la naissance à 2 mois

Durant cette période, la mère et le bébé ont des objectifs fondamentaux à atteindre. Pour les mères qui ont choisi l’allaitement maternel, l’établissement et le maintien de la production lactée est l’objectif principal. Pour le bébé, ce sera la stabilisation de la faim et des cycles sommeil-éveil.

Il s’agira durant cette période de déterminer l’heure de la 1ère tétée de la journée. Cette heure restera assez constante et peut être établie par l’enfant et les parents, ensemble.

En débutant avec la première tétée de la journée et jusqu’à la dernière tétée de fin de soirée, le temps entre le début de chaque tétée devrait être d’au moins 3 heures et d’au maximum 3 heures 30, jusqu’à ce que votre enfant fasse ses nuits de façon régulière, c’est-à-dire qu’il dorme entre 7h et 8h sans interruption, pendant au moins 3 jours consécutifs.

Une fois que bébé fait ses nuits, vous pouvez étirer les tétées à toutes les 4 heures. Pour les mamans qui en sont à leurs premières expériences d’allaitement maternel, il est recommandé de maintenir une routine de 3 heures à 3 heures 30 pour au moins 4 semaines, même si votre bébé commence à faire ses nuits avant ce temps. La routine s’applique pendant la journée, la nuit vous laissez votre bébé se réveiller tout seul, il se réveillera une fois dans la nuit. À ce moment, vous l’allaitez et vous le recouchez de suite, pas besoin de le changer.

Pour calculer le temps entre les tétées, calculez le début de la 1er tétée jusqu’au début de la 2ème.

Par exemple:

6h – 9h15 – 12h30 – 15h45 – 19h – 22h15….plus une fois la nuit. (7 tétées)

Personnellement, j’ai choisi une routine toutes les 3 heures 15 car celle-ci correspondait bien avec mon emploi du temps et l’organisation de la journée avec mes grands. Attention à ne pas laisser trop longtemps bébé au sein lors des tétées, essayez de ne pas passer plus de 15 minutes par sein. Il est aussi important d’alterner l’ordre de choix de vos seins. Commencer la prochaine tétée avec le sein qui a été utilisé en dernier. Tout simplement parce que le bébé tète moins le 2ème sein que le premier, et ça permet de rééquilibrer les deux seins, sinon vous risquez d’avoir un sein plus gros que l’autre!

Une fois que mon bébé passait ses nuits de façon régulière (vers 2 mois), j’ai changé ma routine à toutes les 4 heures d’un jour à l’autre, sans aucun problème.

Au début, sur une période de 24 heures, le nombre moyen de tétées sera de 7, avant que votre bébé fasse ses nuits, et 6 par la suite. En éliminant le nombre de tétées la nuit, vous ne réduirez pas l’absorption de calories de votre bébé. Les besoins de nourriture de votre enfant seront comblés en 6 tétées plutôt qu’en 7.

Exemples pratiques :

Que faire si votre bébé dort durant la nuit et se réveille à 5h alors que sa routine normale débute à 6h30 ?

Vous avez 3 possibilités :

  • Le premier est d’attendre 10 ou 15 minutes pour être certain qu’il est vraiment réveillé. Il se peut qu’il traverse une phase de sommeil actif et qu’il sera bientôt dans une phase de sommeil plus profond.
  • Une deuxième possibilité est de nourrir votre enfant, de le recoucher ensuite, mais de le réveiller à 6h30 ou 7h et de le nourrir à nouveau. Même s’il boit peu, l’avantage est que votre bébé ne changera pas sa routine du matin.
  • Une troisième option est de donner le sein à 5h en le considérant comme le premier boire de la journée. Dans ce cas, vous ajusterez les autres boires du matin de sorte que tôt dans l’après-midi, bébé aura réintégré sa routine habituelle.

Allonger la nuit : la deuxième étape

Durant cette étape, entre le 2ème et le 3ème mois, la période de sommeil de votre bébé s’étendra jusqu’à 10h ou 12h. Sa nuit débutera juste après la tétée du début de soirée. Ceci demandera évidemment l’élimination de la tétée de fin de soirée. À la fin du 3ème mois, votre bébé recevra 4 tétées par jour si ce n’est déjà fait avant.

La routine pourra alors donner cela par exemple:

7h – 7h30 : tétée              7h30 – 9h30 : éveil                9h30 – 11h : sieste

11h – 11h30 : tétée           11h30 – 13h30 : éveil            13h30 – 15h : sieste

15h – 15h30 : tétée          15h30 – 17h30 : éveil            17h30 – 19h : sieste

De manière générale, l’allaitement ne devrait pas durer plus de 30 minutes !

La dernière tétée sera à 19h, et vers 20h30 vous pouvez mettre bébé au lit pour la nuit.

Allonger le jour : la troisième étape

À ce moment-là, entre le 4ème et 6ème mois, vous allez introduire la nourriture solide chez votre enfant. Votre pédiatre vous donnera des conseils à ce sujet. Vers 6 mois, les temps de repas de bébé devraient être très proche de ceux du reste de la famille.

Matin – Midi – Goûter – Soir 

Il est important de noter qu’en donnant de la nourriture solide à votre bébé, vous n’ajoutez pas de période de repas, mais que vous complétez sa tétée existante avec autre chose.

Si vous arrivez à allaiter votre enfant jusqu’à six mois sans complément de lait en poudre, c’est excellent, tous les pédiatres vous le diront ! Vous verrez que vous faites des économies non négligeables et que votre enfant sera encore mieux immunisé contre les maladies et les allergies. Le lait de la mère est un élixir irremplaçable. Il contient des acides gras essentiels nécessaires à la formation de la substance blanche du cerveau et des nerfs périphériques. Ces acides gras essentiels ne peuvent être trouvés dans une autre source naturelle. Ainsi, si vous allaitez votre enfant, vous lui permettez d’être plus intelligent et plus réactif que s’il est nourri au biberon.

Allonger la routine : entre 6 et 12 mois

Cette période sera la période de sevrage et votre bébé passera à 2 siestes par jour, une le matin et une l’après-midi. La sieste pourra s’étendre de 1h30 à 2h30.

Comment éliminer une tétée ?

Éliminer une tétée ne veut pas dire que votre enfant absorbera moins de nourriture sur une période de 24heures. En fait, la quantité de nourriture augmentera graduellement pendant que la fréquence des repas diminuera. À mesure que votre enfant prendra plus de nourriture à chaque repas et que son métabolisme se stabilisera, vous éliminerez une tétée.

Voici les 3 tétées que vous éliminerez :

  1. Passer d’un horaire de 3h à 3h30 ou d’un horaire de 3h30 à 4h, selon le choix que vous avez fait. Pour moi, c’était de passer d’un horaire de 3h15 à 4h.

Si vous devez continuellement réveiller votre bébé pour sa tétée, ceci est une indication qu’il peut passer plus de temps entre ses tétées. Généralement vers l’âge de 2 mois, votre enfant devrait être nourri toutes les 4heures. Vous n’êtes pas obligée de faire des transitions, il est fort possible que le changement puisse se faire d’un jour à l’autre.

  1. Éliminer la tétée de la nuit.

Plusieurs bébés élimineront cette tétée par eux-mêmes avant ou vers la 6ème semaine (1 mois et demi) ; c’est-à-dire qu’ils ne se réveillent pas jusqu’au matin. D’autres bébés étirent graduellement le temps entre les tétées de fin de soirée et du matin, c’est-à-dire qu’ils se réveillent de plus en plus tard dans la nuit jusqu’à s’approcher de la première tétée du matin. À ce moment, vous pouvez laisser votre bébé pleurer un peu, 10 à 15 minutes avant d’aller le voir.

À cet âge, le bébé se réveille plutôt parce qu’il y est conditionné que par besoin de nourriture. Il arrive cependant que l’horloge de certains petits demeure accrochée sur la tétée de la nuit et ils ont besoin d’être poussés à réajuster leur horloge.

Pour vous donner un exemple, mes deux premiers garçons n’ont pas passé leur nuit tout seul. Néanmoins, ils se réveillaient de plus en plus tard mais ils bloquaient sur les 4 heures du matin. J’ai alors décidé, à 2 mois, de les pousser un peu. Ce n’était pas facile, mon mari m’a beaucoup aidée à garder mon calme et à utiliser ma réflexion plutôt que mes émotions. Ça n’a duré que 3 nuits, où bébé se réveillait de plus en plus tard, donc il pleurait de moins en moins longtemps. Après ça, c’était le bonheur, des nuits complètes et un sommeil réparateur pour tout le monde. Je vous rassure, votre bébé n’en sort absolument pas traumatisé, vous pouvez d’ailleurs lui expliquer votre démarche quand vous le couchez le soir d’avant.

Pour mon troisième garçon, la question ne s’est pas posée car il a très vite passé ses nuits, dès la sortie de la maternité. Le bonheur ! Il faut savoir aussi que les filles ont tendance à passer leur nuit plus rapidement que les garçons.

  1. Éliminer la tétée de fin de soirée.

La tétée de fin de soirée, vers 22h, selon votre horaire, peut s’éliminer à partir du 2ème mois. Elle est habituellement la plus délicate à éliminer. Certains parents, maintenant habitués à dormir toute la nuit, sont réticents à éliminer cette tétée, de peur que bébé ne se réveille affamé, au milieu de la nuit.

Dans l’élimination d’une tétée, nous devons parfois assouplir une directive. Disons que votre enfant est sur un horaire de 3h15, tel que :

6h – 9h15 – 12h30 – 15h45 – 19h – 22h15

La tétée à éliminer sera donc celle de 22h15. Plutôt que d’éliminer complètement celle de 22h15, devancez-la de 15 minutes par jour jusqu’à ce qu’elle soit au temps désiré. Ceci implique que pour un certain temps, les deux dernières tétées de votre enfant seront espacées de moins de 3 heures. C’est acceptable durant cette période de transition.

Peu de temps après, vous passerez à un horaire toutes les 4 heures, si ce n’est déjà fait, alors vous pouvez réajuster votre horaire de la journée selon vos besoins, tel que :

7h – 11h – 15h – 19h   ou    8h – 12h – 16h – 20h
À vous de choisir !

Remarque : Si votre enfant a la jaunisse à la naissance, il est possible que, pendant un certain temps, il soit très endormi et qu’un horaire toutes les 4 heures lui suffise. Ce n’est pas un problème : une semaine ou deux plus tard vous pourrez l’allaiter plus souvent, en réadaptant son horaire à toutes les 3 heures 30 par exemple. Pensez à contrôler son poids!

En résumé: de façon générale (il peut y avoir des exceptions), vous ne nourrirez pas votre enfant dans un laps de temps de moins de 3 heures, ni supérieur à 4 heures. Attention, il est évident que ces conseils s’appliquent à des bébés bien portants et d’un bon poids de naissance (plus de 3 kilos).

Ecrit par

L'auteur n'a ajouté aucune information concernant son profil.
Articles similaires
© Copyright - S2V